Y’AKKA pas lâcher

Vendredi dernier, les salariés d’AKKA étaient appelés à débrayer contre une modification du remboursement de leurs frais professionnels, qui leur ferait perdre de 300 à 1000 € par mois. Toulouse, Lyon, Grenoble, Belfort, Valence, une centaine à Guyancourt… Une mobilisation qui doit s’amplifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.