Vague de grève en Corée

En Corée après Hyundai et Kia, les travailleurs de Renault Samsung Motors se battent pour leur salaire gelé depuis deux ans (en plus des réductions d’effectif). Ils ont refusé une augmentation de 48 € proposée le 29 août suite à des débrayages et demandent l’intégration des primes de production dans leur salaire, soit 90 €/mois. Et ils ont raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.