Une direction fébrile

Dans le climat de grogne actuelle, des chefs d’UET ont reçu comme consigne d’écouter et de faire remonter les conversations des salariés qui se réunissent par groupe pour discuter. Et quand c’est le chef qui grogne aussi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.