Une communication mâle venue

Le Women’s forum de Deauville a été l’occasion pour la direction de Renault de se féliciter de ses soi-disant bons résultats en matière d’égalité entre hommes et femmes : 2 femmes sur les 10 membres du CEG et 16 % de femmes dans les 150 postes-clés de l’entreprise. Pas un mot par contre sur les salaires, le déroulement de carrière ou la reconnaissance des compétences des salariées de base.
Mais même sur ces critères très restrictifs de féminisation des « instances dirigeantes », le classement réalisé par le ministère des Droits des femmes place Renault au 46ème rang sur 120. Pas de quoi pavoiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.