Une certaine idée de la stollidarité

M. Stoll exhorte à mener la « chasse au gaspi » et à faire preuve de « civisme d’entreprise » afin de passer cette crise. « Un euro est un euro », dit-il. Du civisme, certains dirigeants pourraient en faire preuve tout de suite en reversant leurs primes et leurs augmentations mirobolantes. Qu’ils commencent par montrer l’exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.