Une certaine idée de la stollidarité

M. Stoll exhorte à mener la « chasse au gaspi » et à faire preuve de « civisme d’entreprise » afin de passer cette crise. « Un euro est un euro », dit-il. Du civisme, certains dirigeants pourraient en faire preuve tout de suite en reversant leurs primes et leurs augmentations mirobolantes. Qu’ils commencent par montrer l’exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.