Un seul objectif : la Bourse

Lors de l’Open Forum du 8 décembre, Ghosn a fait de l’augmentation du Free Cash Flow l’objectif prioritaire de Renault. Il veut séduire les marchés financiers en dégageant 500 millions d’€ en 2011 et 2 milliards d’ici fin 2013. Autrement dit augmenter les profits propres de Renault pour doper sa valeur boursière qu’il juge insuffisante, réduire les coûts au maximum pour faire remonter l’action.
L’action Renault valait pourtant 120 € en 2007 avant qu’un coup de yoyo de la Bourse ne la réduise à 10 € 18 mois plus tard. Ce ne sont pas les coûts fixes qu’il faut réduire, mais le pouvoir de nuisance des marchés financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.