Un pointage qui ne résout rien

Dans le projet de « maitrise du temps de travail », il n’est pas question de contrôle de la charge de travail. C’est pourtant sur ce facteur qu’il faudrait jouer pour réduire le temps de travail. SDA aurait pu permettre d’évaluer cette charge, s’il avait été possible d’y déclarer le nombre d’heures réellement effectuées sur chaque tâche.
Et puis les secteurs en surcharge sont connus des salariés et de la direction. Il suffirait d’y embaucher au lieu de prendre des apprentis ou des stagiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.