Un plébiscite pour le versement

Les ¾ des salariés des établissements Renault sas ont demandé à toucher la totalité de leur prime d’intéressement locale. Avant, la prime était versée par défaut. Depuis la loi Macron, alors ministre de l’économie sous Hollande, c’est l’inverse. La preuve que l’ancien système, répondait davantage au souhait des salariés… mais pas à celui de l’ex-banquier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.