Un licenciement qui ne passe pas

Vendredi 19 décembre, à l’appel de la CGT, de SUD et de la CFDT plus de 200 salariés se sont rassemblés devant le bâtiment de la direction de Renault Lardy pour soutenir Philippe, un technicien menacé de licenciement. Cette mobilisation importante, en cette veille de congés, a permis de repousser en janvier la décision de sanction. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.