Un exemple à suivre

Pour faire passer leur politique d’économies parmi leurs salariés, les membres du directoire de PSA ont renoncé à leurs bonus. Et aucun dividende ne sera versé. Le PDG de PSA, Varin, ne touchera « que » sa part fixe : 1,3 millions d’€. Largement suffisant.
Rien de tel chez Renault, alors que Tavares affirmait à l’open forum du 10 avril qu’il ne pouvait pas augmenter davantage les salaires car Renault serait « au bord du précipice ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.