Un chèque en blanc

La direction demande aux syndicats de signer un accord entérinant 2500 suppressions d’emplois dans l’Ingénierie et 1300 dans le tertiaire en février, et ne dévoilera les postes et les secteurs concernés qu’en avril ! La direction annoncera alors qui serait « non cœur de métier » et externalisé, tandis qu’une partie du « cœur de métier » irait dans les RTx. En deux temps : pour que la pilule passe plus facilement ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.