Un atelier qui voit enfin des ouvriers

Les 450 salariés de la Fonderie Du Poitou Aluminium (FDPA) sont toujours menacés de licenciement depuis octobre 2011. 350 d’entre eux étaient devant le Tribunal de commerce de Nanterre le 15 mars, alors que les repreneurs tergiversent. Ils en ont profité pour manifester devant l’Atelier, la prestigieuse boutique Renault des Champs-Élysées.
Les fondeurs réclament la reprise du site par Renault, qui l’a vendu en 1998 et qui en est aujourd’hui toujours son principal client. Ils seront de nouveau à Nanterre le 11 avril pour une nouvelle audience au tribunal de commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.