Tour de passe-passe fiscal

L’ANI prévoit que l’employeur financera au moins 50 % des cotisations à la mutuelle obligatoire, des sommes qu’il déduira de l’impôt sur ses bénéfices.
Les salariés pourront aussi déduire leurs cotisations des impôts, mais devront déclarer la part employeur comme avantage en nature. Une opération nulle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.