Test et Services : un nom qui sent le souffre

EADS veut vendre Cassidian Tests & Services, une filiale de 500 personnes chargée des tests pour les avions et chars civils ou militaires. Les salariés des sites d’Elancourt et de Toulouse ont manifesté le 3 juin contre cette cession.
Raison invoquée par EADS : l’activité tests et services ne serait pas « cœur de métier ». Un air déjà entendu chez Renault alors que Billig, qui vient de créer la nouvelle direction Tests & Services (DE-T), arrive tout droit d’EADS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.