Étiquette : réorganisation

De bonnes raisons d’être irrités

Un nouveau programme SimpleWork@Renault a identifié 150 « irritants » qui compliquent la vie : meeting, connexion aux imprimantes… Rien par contre sur l’organisation du travail, la forêt de procédures, les réorgs et changements d’outils permanents, newPDM, Phenix, le parcours de combattant pour les promotions… Pas irritants, peut-être ?

A la poubelle

Ca phosphore dur chez les concepteurs des nouveaux plateaux pilotes à la Ruche. Non contents d’avoir réduit les plans de travail de moitié, ils proposent, au nom du tri sélectif et « après plusieurs semaines de recherche », d’y poser une poubelle pour le papier. Et ce serait aux salariés de la vider, ce qui permettrait au passage de supprimer des emplois chez les prestataires du ménage. Au tri sélectif, on sait déjà où mettre une telle idée.

Réorganisationite aiguë à la DQ

Après la réorganisation de la Direction de la Qualité en Octobre 2015 (création de la DQSC) et en Janvier 2016 (pour une cinquantaine de salariés), deux nouvelles réorganisations sont prévues à la DQ en avril 2016 (convergence Renault/Nissan), puis en mai 2016 (Qualité Commerce). Quatre réorgs en sept mois : ça s’arrête quand ?

Les migrants du Technocentre

Suite aux réorganisations, des salariés ont dû changer d’UET ou de mission. Mais ils ne peuvent pas toujours déménager. Ils doivent attendre la fin des tests des nouveaux standards d’implantation. Du coup de nombreux salariés, à la Ruche notamment, se débrouillent comme ils peuvent pour trouver des emplacements libres et se rapprocher de leurs collègues. A trop réorganiser…

Un problème ? Vite une réorg !

La Direction de la Qualité se réorganise au 1er octobre afin de s’attaquer aux problèmes de qualité véhicules. Des métiers vont changer, avec pour certains une perte d’intérêt, de responsabilité ou de job grading. De plus cette réorg ne changera rien aux mobilités bloquées et aux sous-effectifs dans certains secteurs (incidentologie…). Et tant que la priorité en conception ou en fabrication sera de réduire les effectifs, les coûts et les délais, une énième réorg de la DQ ne résoudra pas…

L’armée mexicaine

A la DQ, la plupart des recrues sont des directeurs ou des chefs de service. A ce rythme, il y aura bientôt plus de chefs que de salariés de base.

Plein de Questions Sans Réponse

A la convention de la Direction de la Qualité (DQ) du 29 avril dernier, il n’y avait plus de place pour les questions. Ce ne sont pourtant pas les sujets qui manquent : sous-effectif, charge de travail, réorganisation, convergence avec Nissan en 2016… Le PQSR (Pas de Question Sans Réponse) censé répondre aux questions envoyées ensuite par écrit, est un modèle de langue de bois, avec des réponses sur la réorg du style : « Rien n’est à ce stade…

Comme à l’armée

La mise en œuvre, le 1er avril, de la nouvelle réorganisation visant à « aligner » les ingénieries Renault et Nissan est précédée d’un plan de communication interne, à grand renforts d’Econfs et de kits de com’. Et bien sûr, l’information redescend les niveaux hiérarchiques du haut vers le bas. Dans un mail adressé à la hiérarchie, le directeur de l’Ingénierie, Gascon leur « rappelle qu’une bonne communication est garante de l’acceptation de la stratégie ». Ce sera aux chefs…

Pas de Quoi Se Réjouir

La direction a rédigé un PQSR (Pas de Question Sans Réponse) avec des réponses clés-en-main que les N+1 sont chargés de répercuter aux « principales questions émises par les collaborateurs » sur la réorg. Concernant la répartition des activités entre Renault et Nissan, les réponses restent générales : tout est prévu et il ne faut pas s’inquiéter. La convergence ne vise à supprimer aucun emploi, ni chez Renault, ni chez Nissan. On est censé y croire ?

Intox et cachotteries

Les amphis sur la nouvelle réorganisation se succèdent, secteur après secteur. On y reste souvent sur sa faim. La direction prétend ne pas pouvoir donner plus d’information avant que les représentants du personnel (CSHCT, CE) n’aient été consultés. Ce serait donc à cause des délégués et des syndicats que les patrons ne sont pas transparents. Gonflé !

Abscons… vergence

A écouter la direction, la réorg visant à accélérer les convergences avec Nissan n’aurait que peu d’impact. Les 1700 salariés qui devront changer de direction comptent donc pour du beurre ? Et quid de l’organisation mise en place chez Nissan ? Pour converger, il faut être au moins deux, non ?

Iso ou démago ?

La direction martèle que la réorg serait à « iso-effectif »… entre le 31 mars et le 1er avril, date où elle sera mise en place ! Comme si les effectifs n’étaient pas en diminution (PRV, accord compétitivité…) !? La langue de bois, ça agace.

Sale temps pour les salariés des Protos

Avec la réorg, le secteur Prototypes va être transféré à la Direction de la Fabrication. La direction assure que cela se fera sans changement de site… au 1er avril. Mais ensuite ? Au CRP, les départs (et encore, pas tous) sont remplacés par des prestataires. D’ici à ce que l’activité soit délocalisée en usine…

Réorganisations : ça n’en finit plus

Une nouvelle réorganisation de l’Informatique, des RH et de l’Ingénierie sera présentée cette semaine en Comité Central d’Entreprise et d’Établissement. Son but : « lever les freins internes » aux synergies avec Nissan et développer les convergences. Avec un nouvel organigramme de l’Ingénierie côté Renault, de nouveaux sigles…, mais pas grand chose sur l’organisation de l’Ingénierie Nissan. A chaque réorg (la dernière a à peine un an !), la direction assure que rien ne change pour nos statuts et nos…

Trop de réorgs tue la réorg

Un peu plus d’un an après la réorganisation des directions de l’Ingénierie par Billig, à peine six mois après la création des directions « convergées » Renault-Nissan, une nouvelle réorg est en préparation pour réduire encore plus les coûts, c’est à dire les emplois (pardon, il faut dire : pour augmenter les synergies). Les précédentes réorgs ont déjà semé le bazar. Mais on peut toujours faire pire.

Le marchand de sable de la DE-T

Un amphi management était organisé lundi dernier à la DE-T (Direction Tests et Services). Au menu : une opération séduction sur les nouveaux véhicules. Mais rien de précis sur l’avenir de cette direction classée à 50 % non cœur de métier. La direction avait pourtant promis de donner plus d’information en septembre. Silence radio. Par contre, on voit des prestataires arriver et reprendre certaines activités…