Étiquette : greve

(IG) Métal mou

Confronté à des grèves dans la Métallurgie, le patronat allemand a concédé une hausse de salaire de 4,3 %. Ce sera la seule hausse durant 27 mois, ce qui fait à peine 2 % par an ! L’autre mesure présentée comme une avancée est la possibilité de travailler 28h par…

Une grève qui tient la route

Les chauffeurs de la ligne 466, qui dessert le TCR ont eu gain de cause au bout de 10 jours de grève. La direction de Mobicité a dû accepter leurs revendications : abandon de la réorganisation de leurs roulements, versement de leur prime de panier… Comme quoi, la grève ça…

Une grève qui paie

A Ostwald (Alsace), les ouvriers de Mecaplast, un sous-traitant de PSA, ont fait 2 jours de grève la semaine dernière pour des augmentations de salaires. Alors que la direction leur promettait des NAO ridicules, la grande majorité des 200 salariés ont interrompu l’activité de l’usine et ont obtenu 1400 € de…

Pour la compétitivité de nos salaires

Mardi 15 novembre, alors que se tenait à Boulogne une 6ème réunion sur l’accord compétitivité, une 2ème  journée de grève a eu lieu sur les sites Renault : 650 salariés ont débrayé à Flins, 110 à Lardy… Une mobilisation à amplifier le 29 novembre, lors de la 7ème réunion qui portera…

Premiers débrayages contre l’accord

Jeudi 27 octobre, des centaines de salariés de Cléon, Flins ou encore de Lardy ont débrayé contre les projets de modulation du temps de travail : périodes hautes et basses, overtime, samedis obligatoires… La direction promet de nouvelles propositions. La mobilisation va devoir passer en période haute !

La grève, c’est central

Deux jours de grève. C’est ce qu’il a fallu aux salariés de la Centrale thermique de Cléon en juin dernier pour obtenir ce que la direction leur refusait depuis des mois, à savoir les mêmes primes et compensations que les salariés des autres centrales Renault. Résultat obtenu : 20 %…

PSA : des grèves pour les salaires

Après un débrayage bien suivi à PSA Mulhouse lundi dernier, plusieurs centaines de salariés de PSA-Sevelnord ont fait 4 jours de grève jusqu’à hier lundi. Ils demandent une augmentation de salaire de 300 €. Ce serait le moment de s’y mettre tous ensemble.

Quand les salariés low-cost se rebiffent

Les ouvriers de l’usine Renault-Nissan de Tanger ont débrayé et organisé des sit-ins du 9 au 11 février devant les locaux de leur direction, l’obligeant à négocier avec l’UMT (Union Marocaine du Travail) des augmentations de salaire, des primes dont une compensant les temps de pause non payés… Ils demandaient…

Les fondeurs contre la fonte des AGS

Les salariés de la Fonderie de Bretagne (ex-SBFM) ont vu rouge à l’annonce des NAO et de la prime de 500 € réservée à certains ETAM, c’est-à-dire le plus souvent aux petits chefs de l’usine. Lundi 23 février, les grévistes ont bloqué l’accès au site toute la journée. La direction…

La grève : l’autre modèle allemand

Dans la Métallurgie allemande, l’augmentation générale des salaires sera de 3,4 % en 2015 (+ une prime de 150 €). Cette hausse, qui contraste avec la France, est la bienvenue au pays des jobs à 1 € de l’heure et où le « coût du travail » a été baissé…

Ras-le-bol des salaires Bon Marché

Les 50 salariés de la société de nettoyage PEI du Bon Marché ont fait 9 jours de grève du 11 au 20 février, pour les salaires. Leurs rassemblements devant la porte du luxueux magasin parisien faisaient désordre, et ont obligé PEI à leur verser chaque année une prime équivalente à…

Renault Tanger et la Somaca en grève le 29 octobre

Forte participation des salariés de Renault Tanger et de la Somaca à la journée de grève générale au Maroc 70 % des salariés de l’usine Renault de Tanger ont participé à la journée de grève générale du 29 octobre au Maroc. La production a été fortement impactée, selon M’Hamed Tazi,…

Renault-Trucks en grève

La direction de Renault-Trucks (filiale de Volvo) a annoncé un plan de suppression de 1300 emplois (dont 800 intérimaires et prestataires) en France, alors que les ventes sont en hausse et que l’entreprise fait des bénéfices. Les salariés étaient en grève jeudi pour défendre leurs emplois. A Renault-Trucks comme ailleurs,…

Une grève qui paye

Les salariés de l’atelier Découpe-Plasma de Flins ont obtenu gain de cause après 13 jours de grève. La méthode utilisée sera modifiée pour que les salariés ne soient plus exposés aux fumées toxiques et cancérigènes. La grève : un bon moyen de faire valoir ses droits.