Étiquette : Ghosn

Pas que des mauvaises nouvelles

Avec un dividende de 20 yens par action en 2011, Carlos Ghosn, qui possède plus de 3 millions d’actions Nissan, a empoché 61,9 millions de yens en plus de son salaire (toujours pas rendu public). Soit 620 000 € ! Si l’entreprise traverse une « passe difficile » selon Jérôme Stoll, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Le sale air de Ghosn

Lors de la traditionnelle session des questions-réponses, le PDG a été interpelé par un petit actionnaire ancien salarié : l’impertinent, applaudi 3 fois par la salle, a dénoncé le niveau de la rémunération de Ghosn et lui a demandé de « restituer l’argent détourné de l’entreprise ». Ghosn, mal à l’aise, a voulu passer à la question suivante sans répondre, ce qui n’a pas plu à la salle. Il a alors transmis la patate chaude à son ami Ladreit de…

Les mathématiques, c’est simple

Soit un dividende par action de 1,16 € et un mandataire social possédant 205 200 actions Renault. Calculez le montant des dividendes que touchera Carlos Ghosn en 2012. (Réponse : 238 000 €)

Le smicard du CEG

Carlos Ghosn n’a eu que 2,5 % d’augmentation de sa part fixe en 2011. Une misère ! Sauf que 2,5 % de 1,2 millions ça fait quand même 30 000 €, la valeur de deux SMIC annuels.

130 % de matière grasse

Ghosn va toucher 1,6 millions d’euros de part variable pour ses résultats en 2011. Cette prime représente 130 % de sa part fixe. Apparemment, la baisse des ventes de ce début d’année n’a pas eu d’impact sur le montant de sa reconnaissance.

Toujours pas de PDG low cost

Avec la course à la baisse de salaires (250 € à Tanger, mieux qu’en Roumanie !) et le matraquage sur le coût du travail, il est étonnant qu’une source considérable de baisse des coûts n’ait toujours pas été identifiée : les rémunérations scandaleuses de certains membres du CEG (Comité Exécutif Groupe). Mais que fait la direction ?

A Davos, on ne fait pas de politique

Ghosn a été l’une des stars du forum de Davos, ce grand raout où l’élite financière, économique et politique mondiale discute de ses affaires. Il s’en est pris encore au coût du travail en France : « La TVA sociale, c’est une solution. Il faut enlever de la charge sur le travail et après, la mettre sur la TVA ou la mettre sur quelque chose d’autre, c’est une décision politique. Ce n’est pas notre débat. » Le transfert vers les…

Après les Mercis DPSI, les Mercis Carlos

« 2011 a été une année record […] Renault performe beaucoup mieux en situation de crise qu’en situation normale […] Je sais que je peux compter sur la mobilisation de tout le monde… » La rafale de remerciements de Carlos Ghosn lors de l’open Forum avait tout des mercis « sincères et spontanés » de la DPSI. Il ne manquait que les smileys.

Carlostéopathie

Mardi 18 octobre, Carlos Ghosn a rencontré des représentants syndicaux au Technocentre. Au menu : inquiétudes, doutes et mécontentement des salariés de Guyancourt … et propos généraux du PDG. Qui n’empêchent pas les poussées de fièvre : le lendemain, 150 salariés se sont à nouveau rassemblés dans la Ruche pour un compte rendu syndical de la rencontre. Une bonne mobilisation pour se faire entendre : rien de tel pour la santé !

Carlos gone, Carlos back

« Il n’y a qu’un seul patron chez Renault et c’est moi. ». Accusé de ne pas assez se consacrer à Renault et trop à Nissan, Ghosn lance une opération de charme visant à « reconquérir » Renault. Il annonce dans les médias qu’il sera « davantage présent en France », et qu’il va reprendre la main sur le haut de gamme, les ressources humaines, la communication ou la sécurité. Avec l’annonce la semaine dernière du décalage du plan gamme,…

A la dérobée

Carlos Ghosn cherche aussi à redorer son blason auprès des syndicats. Il reçoit ceux du Technocentre aujourd’hui mardi 18 octobre, mais après 17h30. Histoire de ne pas de se faire interpeller par plusieurs centaines de salariés comme l’an dernier, le 4 octobre 2010, lors de sa venue dans les ateliers de la Ruche.

Monsieur 10 % au Technocentre

Les rassemblements de protestation des salariés du Technocentre ont fini par obliger Ghosn à tenir sa promesse, faite le 4 octobre 2010, de revenir au TCR. Celui-ci va donc rencontrer des représentants syndicaux. Ghosn va-t-il faire encore des discours et des promesses ? Ou répondre aux revendications salariales répétées de nombreuses fois dans la Ruche. A savoir 10 % d’Augmentation Générale de Salaire (AGS) pour les APR, les ETAM et les cadres, avec 300 € minimum. Le PDG a déjà…