Étiquette : environnement

L’arnaque de l’été

Cet été pendant que Nicolas Hulot démissionnait, les constructeurs automobiles contournaient les normes anti-pollution en immatriculant leurs véhicules avant le passage de nouvelles normes au 1er septembre. Bilan : une hausse historique des immatriculations de voitures neuves en France de 40 % en août par rapport à 2017 ! Renault est dans le peloton de tête avec +54 %, Dacia +46 %, Nissan +110 %… Les véhicules sont ensuite vendus comme « occasions zéro kilomètre », mais pas zéro émission.

One Plane Summit : l’écologie qui sert le profit

La semaine dernière, Macron s’est pavané dans une mascarade de forum écolo devant un parterre de banquiers et de multinationales. Le but de la fête ? Booster la « finance verte », c’est-à-dire convaincre les patrons qu’investir dans des secteurs « durables » peut rapporter gros. Pas difficile d’imaginer comment les États font pour appâter les investisseurs : crédits d’impôts et autres cadeaux fiscaux, voire même produits financiers « verts » pour spéculer « durable ». La seule solution écologique pour l’avenir, ce n’est pas de verdir les bénéfices, mais…

En voiture vers l’ElectricGate

Développement d’une seule base de moteurs Diesel en 2023 au lieu de 3 actuellement, annonce du gel de projets Diesel dès la norme EU6d-full… : de quoi susciter l’inquiétude chez les salariés de ces secteurs. Renault, comme d’autres constructeurs automobiles, est en train de lâcher le diesel pour le Véhicule Electrique (VE), sous prétexte de protection de l’environnement. Sauf que cette nouvelle marotte nécessite des batteries fabriquées à base de lithium ou de cobalt extraits dans des régions où n’existent…

Un enfumeur qui ne manque pas d’air

Après VW et Renault, c’est PSA qui est pris la main dans le sac de la fraude aux moteurs diesel. Dans un rapport, la répression des fraudes dénonce une « stratégie globale visant à fabriquer des moteurs frauduleux, puis à les commercialiser ». Mais selon PSA, si ses moteurs ont deux modes de fonctionnement (un mode LowNox qui abaisse les Nox mais augmente la consommation, et un mode LowCO2 qui réduit la consommation mais augmente beaucoup les NOx), ce n’est…

Prière de conduire seulement l’été

La répression des fraudes a transmis les conclusions de son enquête sur les émissions polluantes des diesels Renault au Procureur. La direction jure qu’elle respecte les normes. C’est vrai : son système de dépollution (EGR) ne marche qu’aux températures des cycles d’homologation, de 17 à 35° C. Les automobilistes n’ont qu’à rouler à ces températures !

Dieselgate : la VW qui cache la forêt

L’ONG Transport et Environnement a compilé les résultats des tests faits par les autorités allemandes, françaises et britanniques sur 230 moteurs diesel. Son bilan : Renault-Nissan est le deuxième pollueur, derrière Fiat et loin devant VW. Ses moteurs Euro 6 émettent 14 fois la norme d’émission de NOx. L’ONG dénonce : « les régulateurs nationaux ont fait mine de ne pas voir les preuves de fraudes sur les tests, dans le seul but de protéger les fabricants nationaux. Cela tue des dizaines de…

La semaine des constructeurs

Mercredi dernier Mitsubishi, qui fournit des véhicules à Nissan (déjà épinglé pour les NOx de son X-Trail), avouait avoir « manipulé des tests pour présenter de meilleurs rendements ». Jeudi, la répression des fraudes perquisitionnait chez PSA. Vendredi, le gouvernement allemand incriminait le système de filtration des gaz polluants de Renault… Tous les constructeurs ont donc joué avec notre santé… juste pour faire plus de profits.

Le coût de la réduction des coûts

Auditionné de nouveau par la Commission Royal, Gascon parle sur Declic de « marges de progressions possibles en matière d’émissions ». Renault s’engage à recalibrer les véhicules ramenés dans le réseau, en attendant d’intégrer le procédé SCR, déjà choisi par PSA, et évalué à 300 € par véhicule. Une économie qui a coûté cher à Renault… et à la santé de tous.

Séance de rattrapage

Selon sa directrice, la Répression des fraudes a déclenché des perquisitions au Technocentre, à Lardy et au Siège en janvier 2016 car les explications fournies par la direction de Renault sur les niveaux d’émissions de ses véhicules n’étaient pas probantes. L’analyse des documents recueillis au cours de ces perquisitions continue et de nouvelles auditions doivent avoir lieu. Il va falloir être plus convaincant

Plus vertueux, tu meurs

Les premiers résultats de la commission Royal sur les émissions polluantes ont obligé Carlos Ghosn à sortir du bois : « Toutes nos voitures sont homologuées, donc elles suivent les normes » a-t-il déclaré. Et de mettre en doute les tests réalisés en conduite réelle : « J’appelle de mes vœux que l’on mette quelques règles » pour rassurer les « consommateurs ». Des règles que les constructeurs s’évertuent à ne pas rendre trop contraignantes. Le lobbying de PSA ou…

C’est le capitalisme qui pollue

Les émissions de particules fines sont responsables de 42 000 décès prématurés par an en France. Les pics de pollution se succèdent dans les grandes villes du monde entier. Et le réchauffement climatique fait peser de lourdes menaces sur l’ensemble de l’humanité. L’industrie automobile n’a pas le monopole de la pollution, mais elle y contribue. Il est urgent de développer des véhicules vraiment propres, d’organiser la production pour réduire les déplacements, de développer les transports collectifs non polluants… De mettre…

La bonne nouvelle du jour

Suite aux déclarations de Royal et de Macron, volant aux secours de la direction de Renault, celle-ci s’est félicitée dans un communiqué que « la procédure en cours ne mettrait pas en évidence la présence d’un logiciel truqueur équipant les véhicules Renault ». Ce serait même une « bonne nouvelle » ! Dit comme ça, ce n’est pas très rassurant.

Transparent comme un nuage de CO2

Pourquoi la Répression des Fraudes, qui dépend du ministère de l’économie dirigé par Macron, a-t-elle perquisitionné à Renault Lardy, au Technocentre et au Siège ? Mystère. Macron assure que cela n’a aucun lien avec les tests de pollution menés par le ministère de l’écologie, et que ses services ont effectué « plusieurs contrôles et perquisitions depuis septembre dernier afin de vérifier la fiabilité et la qualité des informations transmises au consom-mateur » par plusieurs constructeurs. Y-aurait-il une autre affaire ?…

Encore des intrigues Royal

Dans la foulée du scandale des logiciels truqués de VW, la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a créé une commission chargée de contrôler les taux réels d’émission de NOx et de CO2. Selon les premiers résultats révélés jeudi dernier, les 4 véhicules Renault testés, dont la Captur, dépasseraient les normes d’émission. Des directeurs de Renault ont été auditionnés par la commission Royal ce lundi. Mais que va-t-il en filtrer ? Les salariés et les automobilistes ont droit à la transparence.…

Changeons le système, pas le climat

Faisant des centaines de morts, les pluies meurtrières dans la région de Chennai en Inde ont obligé Renault et Nissan à arrêter leur usine et RNTBCI. Ce sont les pires inondations depuis un siècle, avec une mousson trois fois plus forte qu’en moyenne. Les climatolo-gues mettent en cause l’augmentation du phénomène El Nino liée au réchauffement climatique. La population paye aussi le prix d’une urbanisation sauvage de la région, où de nombreuses entreprises étrangères sont arrivées. Produire toujours plus sans…

Une COM’ pas très COP

En pleine COP21, Renault annonce… qu’il rachète l’écurie Lotus F1. Renault cherche ainsi à séduire les clients férus de sport automobile, notamment en Chine. Ça fait cher la campagne de publicité, et pas très écolo. L’empreinte carbone de Ghosn s’alourdit.