Étiquette : emploi

Jeunes en promotion

A Renault, le contrat de génération (une des mesures phares de Hollande censé relancer l’emploi) a été renommé par ses signataires : « accord pour promouvoir l’emploi des jeunes et des séniors ». En fait, Renault va continuer à prendre des apprentis, des CIFFRE et des contrats de professionnalisation (5%…

Un accord qui sonne faux

Le communiqué interne sur le contrat de génération titre, sans rire : « Seniors : priorité au maintien dans l’emploi ». C’est sans doute pour ça que la direction multiplie les amphis sur la DA (Dispense d’activité) et la retraite… L’accord prévoit même de réserver 2% des embauches en CDI…

Trop de mots pour être honnête

Coeur, non-coeur, sensibles, critiques… Le tout appliqué tantôt aux compétences, tantôt aux métiers, aux fonctions, aux emplois, aux postes, aux activités… L’inventivité de la direction paraît sans limite. Il n’y a pas mieux pour noyer le poisson, et faire oublier l’objectif essentiel : réduire de 20 % les effectifs d’ici…

Pour résister, il faudra jouer collectif

Officiellement, chaque salarié devait être informé avant fin novembre sur sa fonction et son orientation GPEC (critique, sensible, stable). Mais les redescentes d’information sont très inégales selon les services et suscitent plus de questions que de réponses. La prochaine phase d’information devrait se dérouler lors des entretiens individuels. Histoire de…

100 % plan com’

Chaque salarié a reçu la plaquette « Perspectives compétences : 100 % informé » qui présente le référentiel 2013 des compétences critiques et sensibles. Qu’en sera-t-il en 2014 ? Mystère. Il faudra attendre le référentiel 2014 en… décembre 2014 ?! Cette plaquette ne dit rien sur le devenir des salariés…

La perfide Albion a encore frappé

Les secrétaires/assistantes sont classées en compétences sensibles si elles n’ont pas au moins 750 au TOEIC. Alors que nombre d’entre elles se sont vu refuser des formations d’anglais au cours de leur carrière, cela devient maintenant le critère de sélection. Tout ça pour justifier la réduction du nombre d’assistantes. Et…

Gare à l’atterrissage

La prochaine opération « Un jour, une filière », jeudi 28, va dérouler le tapis rouge à diverses boîtes de l’aéronautique, avec stands, conférences et job dating. Tout cela alors qu’EADS vient d’annoncer la suppression de 8000 postes. Méfiance.

Des départs non remplacés

Sur l’établissement de Guyancourt de janvier à septembre 2013, 202 salariés ont opté pour une dispense d’activité, 107 ont démissionné, 54 sont toujours en mobilité externe, 187 sont partis en retraite, 40 sont en congé sabbatique, 12 en congé création d’entreprise… Sur la même période, 18 salariés ont été embauché…

Devenez demandeur d’emploi

Offres d’emplois consultables, profils et CV mis en ligne par les candidats… : les mobilités internes des ETAM et des Cadres seront dorénavant gérées via le site intranet Talent@Renault. Ça s’appelle la « responsabilisation » : le salarié est « acteur de sa mobilité », et son N+1 doit le…

De l’argent jeté par les fenêtres

Après les forums emploi et les conférences sur la mobilité externe et la création d’entreprise, la direction lance des ateliers d’aide à la rédaction des CV pour les ETAM et les APR. Pour pousser les salariés vers la sortie, il y a des moyens.

Opération Portes Ouvertes

Un nouveau Forum Emploi aura lieu au TCR cette semaine, histoire de maintenir la pression pour inciter les salariés à aller voir ailleurs. A Guyancourt, plusieurs centaines de salariés sont déjà partis en Dispense d’Activité, en retraite ou dans le cadre de la GPEC depuis janvier 2013, et sans être…

Forum des départs

« Des opportunités pour changer de métier ou d’emploi » : c’est le slogan du « Forum GPEC » organisé par la direction pour inciter les salariés à quitter Renault. En plus des offres d’emplois mises en ligne, des recruteurs d’Alstom, de Safran ou de la SNCF seront le 16…

Des sales coups en préparation

La restructuration de l’ingénierie-tertiaire, dont l’objectif est de supprimer 20 % des postes, sera présentée en CCE le 10 avril. La loi n’empêchait pas la direction d’en discuter avant avec les salariés. D’ailleurs elle le fait avec la hiérarchie. Les salariés devront donc s’imposer pour faire entendre leur avis.

La preuve par la GPEC

L’accord GPEC de 2011 prévoyait 2000 embauches en CDI sur 3 ans. En réalité, ce sera la moitié : 762 embauches en 2011, 245 en 2012, et pas grand-chose en 2013. On sait à quoi s’en tenir concernant les 760 embauches promises dans l’accord compétitivité.

Pas étonnant que le chômage augmente

Il y avait 9 873 salariés Renault Guyancourt fin 2012, soit 5 % de moins qu’en 2011. Les intérimaires sont passés de 331 en 2011 à 134 en moyenne en 2012. Une baisse qui va s’accentuer : 1500 salariés ont plus de 55 ans et pourraient être éligibles aux dispositifs…