Étiquette : cadre

Révision 2017 des rémunérations des Cadres (Renault sas)

Augmentations individuelles : jusqu’à 90% des cadres révisables, budget = 1,7 %. Part Variable France : budget = 5,25 %. Part Variable Groupe : budget  = ? … Communication des décisions : envoi des lettres 3ème et 4ème semaine d’avril.   ” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]

Des NAO hors cadre

La direction a communiqué les résultats des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) : 0,6 % d’AGS pour les APR, 0 % d’AGS pour les ETAM en 2107… Mais rien sur les Ingénieurs et Cadres, une nouvelle fois exclus des NAO. Les cadres représentent pourtant un tiers des effectifs Renault, et deux tiers des salariés du TCR. Selon la loi, ces négociations sont obligatoires pour tous les salariés, cadres compris. La direction préfère avoir les mains libres et éviter toute contestation collective. Plus c’est…

Des cadres se rebiffent

La suppression du Compte Epargne Formation (CEF) en 2013 avait entraîné une réduction du temps de travail des APR et des ETAM de 7 mn/jour. Mais rien pour les cadres au forfait jour. Des cadres du TCR et de Lardy ont porté plainte aux Prud’hommes contre Renault afin de se faire restituer 4 jours/an. Ce n’est pas parce qu’on est cadre qu’on doit tout accepter !

Campagne 2016 de révision des rémunérations des Cadres (Renault sas)

Environ 80% des cadres bénéficieront d’une révision du forfait : Les augmentations se situeront entre 1% et 3% avec des intervalles de 0,5% Part variable France « L3B-L3C » au titre de 2015 : Le budget est de 4,5% de la masse salariale La décision managériale est exprimée en % d’une référence qui pour cette catégorie est fixée à 6% du forfait Part variable France « L3A » au titre de 2015 : Composante contribution individuelle : Le budget de la composante contribution individuelle…

Des augmentations mal cadrées

20 % des cadres n’aura pas d’AI. Les autres auront entre 1 et 3 % de plus sur leur forfait annuel (avec des intervalles de 0,5 %). Le budget d’augmentation étant de 1,4 %, il y aura peu d’élus au-dessus de 2 %.

Nouvelle victoire des cadres d’Altran

Début novembre, la Cour de cassation a donné raison à 12 ingénieurs d’Altran ayant des contrats de forfait en heures et qui faisaient des heures supplémentaires non payées. La Cour a confirmé le jugement de 2014 où 21 cadres d’Altran avaient obtenu 30 000 € d’indemnités en moyenne (630 000 € au total). Cette victoire a incité 450 autres ingénieurs d’Altran à aller aux Prud’hommes. La preuve que cadre ne veut pas dire prêt à se faire arnaquer sans rien dire

Opacité transparente

Dans la lettre de « transparence » des cadres, il y a quelques trous dans la raquette. La direction a en effet malencontreusement oublié de donner la moyenne de la rémunération des L1 (les plus hauts placés) ainsi que le montant de la PVG (remplaçante de la PPG) que touchent ceux occupant des postes côtés L2 et L1. Y-aurait-il quelque chose à cacher ?

Les réfractaires à la modération salariale

Fin de « crise » pour les 2000 cadres Renault qui touchent la PVG (Part Variable Groupe, nouveau nom de la PPG). Alors que 60 % de l’enveloppe réservée à cette prime était versée ces dernières années pour cause de crise, ce sera 85 % cette année. Sachant que la PVG représente au moins 8 à 10 % du salaire annuel, on est loin des miettes d’augmentation individuelle octroyée à l’immense majorité des APR, des ETAM et des Cadres. La…

Évasion salariale

70 % des cadres devraient avoir une augmentation individuelle de 1,1 % en moyenne. Cela en laisse un tiers sur le carreau. Il n’y a plus qu’à espérer se rattraper sur la Prime Performance Individuelle (PPI), mais la direction s’est bien gardée d’en communiquer le montant et la répartition. Quant à la Prime de Performance Groupe (PPG), réservée aux 15 % de cadres les plus haut placés, le secret est encore plus gardé. Vu les résultats financiers, aucun doute que…

Salaire des cadres : gare au décrochage

En 2014, 62 % des cadres n’ont eu aucune augmentation individuelle. Et cela s’en ressent sur l’évolution des salaires. Les salaires moyens des cadres II, IIIA et IIIB ont baissé de 1,3 % entre 2013 et 2014. Et c’est encore pire pour les 10 % les moins bien payés de ces catégories : -1,6 %. Seuls les cadres IIIC ont vu leurs salaires augmenter. L’individualisation creuse les inégalités. Une bonne raison de revendiquer des AGS aussi pour les cadres.

Les passages cadre encore dévalorisés au 1er avril : ce n’est pas un poisson

Sous prétexte de simplification, les possibilités de passer cadre ont été réduites : 108 ETAM Renault France ont été promus cadres en 2013 contre 177 en 2012. Les revalorisations de salaire ont aussi été revues à la baisse au 1er avril : de 18 à 12 % pour les diplômantes, et à 4 % pour les qualifiantes. D’où des différences de traitement entre des ETAM ayant suivi les mêmes cursus : ceux qui ont été promus cadres entre fin 2013 et début 2014 ont été…

La main invisible du marché

Le plan de promotion des cadres est une usine à gaz destinée à justifier que 70 % des cadres n’auront rien. Leur salaire dépend désormais du job grading de leur poste et de la valeur de celui-ci sur le marché. Une valeur fixée par le cabinet Hay, selon des calculs aussi mystérieux que les Saintes Ecritures. Ceux qui sont en-dessous, ou pas trop au-dessus de la médiane du marché de leur poste, peuvent espérer une augmentation. A condition d’avoir été sélectionné…

Des quotas pour diviser

75 % des cadres toucheront une prime de 3 % ou 4% de leur forfait annuel (entre un tiers et la moitié d’un mois de salaire). Certains n’auront rien. 15 % auront entre 4 et 6 %. Et environ 10 %, les « superformants », toucheront entre 8 et 10 %. C’est le manager qui décide du montant en fonction de la note donnée à l’entretien individuel. Les super-privilégiés toucheront la Part Variable Groupe (ex-PPG). Difficile de faire plus inégalitaire et arbitraire.

Blocage des salaires pour 70% des cadres

Cette année, 70 % des ingénieurs et cadres n’auront aucune augmentation de salaire. Les autres auront en majorité 3 % d’Augmentation Individuelle, quelques rares chanceux 5 %. Beaucoup devront donc se consoler avec la prime de performance individuelle. Grâce à ce système, Renault engage une dépense sur une seule année : les primes peuvent disparaitre, à la différence d’une augmentation du salaire de base.

Beaucoup pour peu, peu pour beaucoup

Les cadres auront droit en 2014 à 1 % d’AI. Les plus hauts cadres toucheront une bonne PPG (Prime de Performance Groupe ou PVG, Part Variable groupe). Mais beaucoup n’auront pas d’augmentation et une petite Prime de Performance Individuelle (PPI), voire pas de prime du tout. Des AGS pour les cadres : c’est le mode de rémunération qui serait le plus juste.

L’individualisation : plus de perdants…

Un tiers des cadres, selon la lettre de transparence, a eu une Augmentation Individuelle (AI) inférieure aux AGS en 2012 : 24 % ont eu une AI de 1,5 % et 9 % des cadres ont eu 0 % d’AI ! Une proportion en hausse par rapport à l’an dernier. Et c’est ce système que la direction voudrait étendre aux ETAM !?