Suppression des AGS : le retour

La direction centrale remet de nouveau en cause les Augmentations Générales de Salaires (AGS) des ETAM. Mêmes arguments qu’il y a deux ans : sanctionner la non performance, donner plus de marges de manœuvre aux managers… Et surtout diviser les ETAM pour mieux régner et réduire si possible l’enveloppe globale des augmentations.
Alors comme en 2010 : c’est toujours NON !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.