Suicide d’un salarié d’Altran

Le 13 mai dernier, un salarié d’Altran de 41 ans s’est jeté du dernier étage du siège social d’Altran à Bruxelles. Il était en inter-contrat depuis 2 mois. Les syndicats dénoncent des pressions en hausse : mobilités imposées dès le 1er jour d’inter-contrat avec licenciement en cas de refus, salariés poussés à la démission, réduction des remboursements de frais…

Les baisses d’activité et les réductions de coûts touchent les prestataires, comme les salariés des sociétés « clientes » comme Renault. Alors unissons nos forces !

1 comment for “Suicide d’un salarié d’Altran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.