Suicide au Plessis : la loi du silence

Pierre, un technicien Renault de 54 ans qui travaillait à la relation clientèle de la Direction après-vente, a été retrouvé pendu, lundi 8 septembre, dans des toilettes du bâtiment Arcade au Plessis. Consigne a été donnée sur place de ne pas en parler, « par respect pour le défunt ». Manière d’organiser le black-out sur ce suicide, qu’on a appris uniquement par la presse.
Il faut au contraire faire la lumière sur les raisons qui ont poussé Pierre à mettre fin à ses jours sur son lieu de travail. Ce serait ça le véritable respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.