Stoll et Charden, ou l’art de la fugue

A l’open forum du 5 juin, Stoll et Bolloré ont reconnu que la « situation [est] sérieuse voire grave » sur la qualité. Il serait temps. Que ce soit en France, au Brésil ou encore en Espagne, de nombreuses interventions lors de la série des questions/réponses ont mis en cause la pression sur les coûts et les délais, au détriment de la qualité.
Mais pas question pour les deux numéros deux de Renault de remettre en cause le pilotage par le Free Cash Flow et la Marge Opérationnelle (MOP). Ils sonnent la mobilisation générale, mais pour culpabiliser les salariés qui sont appelés à changer de comportement : penser client, appliquer les standards… Histoire de mettre encore plus la pression dans les équipes projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.