Silence, on décide pour vous

« Pour poursuivre les discussions, le conseil d’administration a décidé de s’organiser pour favoriser la recherche et la formalisation d’une solution préservant l’intérêt social de Renault et renforçant l’Alliance. » On n’en saura pas plus sur ce qui s’est dit lors du conseil d’administration de Renault de vendredi dernier, d’autant plus que le communiqué de la direction rappelle le « devoir de réserve individuel » de ses membres.
Il s’agit de tenir les salariés le plus loin possible des décisions. Premiers concernés, derniers informés, et jamais consultés : de quoi sortir de notre réserve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.