Sauvetage ou braquage ?

A peine arrivé à la tête de Mitsubishi, Ghosn a multiplié la rémunération des membres du conseil d’administration par trois. Histoire de les motiver pour imposer aux salariés un « vaste plan de restructuration »… et de se servir au passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.