Répression antisyndicale chez AKKA

AKKA vient de licencier neuf salariés de son site marocain, dont le seul tort est de militer au syndicat UGTM. AKKA a voulu faire un exemple pour dissuader d’autres salariés de se syndiquer. Mais pour montrer leur solidarité avec les licenciés, les salariés du site ont décidé de porter un brassard rouge. Il y a en effet de quoi voir rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.