Renault Tanger et la Somaca en grève le 29 octobre

Forte participation des salariés de Renault Tanger et de la Somaca à la journée de grève générale au Maroc

70 % des salariés de l’usine Renault de Tanger ont participé à la journée de grève générale du 29 octobre au Maroc. La production a été fortement impactée, selon M’Hamed Tazi, le directeur de communication de Renault Maroc, interviewé par Médias 24.

Le taux de participation à l’usine Somaca, filiale de Renault, à Casablanca a été de 100%.

Dans le collimateur des grévistes : réforme des retraites et pouvoir d’achat

greve_maroc_octobre 2014

Les principales centrales syndicales marocaines avaient appelé à une grève générale mercredi 29 octobre 2014 contre le projet de loi de finances prévu pour l’année 2015 au Maroc, et un projet de réforme des retraite.

Dans ces projets, le gouvernement poursuit la réduction du déficit public sur le dos des travailleurs et des pauvres :

– Baisse des subventions des produits de grande consommation, d’où une augmentation des prix sans augmentation parallèle des salaires.

– Hausse de l’imposition de certains produits de consommation quotidienne. Ainsi, le thé, la boisson nationale par essence passe de 14 à 20%. Les pâtes alimentaires (riz usiné, farines et semoules de riz) voient leur taxation multipliée par deux, passant de 10 à 20%.

– Nouvelles dispositions concernant l’impôt direct : le logement social, qui était jusque-là exonéré, se retrouve taxé à 10% et la TVA relative aux péages autoroutiers passe du simple au double (de 10 à 20%).

– Attaque sur les retraites : dans son projet actuel de réforme des retraites, le gouvernement marocain prévoit un recul progressif de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 65 ans.

Comme on peut le voir, les problèmes des travailleurs marocains ne sont pas si différents que ceux des travailleurs français…

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.