Renault et le diesel : ça sent le gaz

Suite aux extraits du rapport de la Répression des Fraudes parus dans la presse, la direction reste droite dans ses bottes. Le rapport dénonce le « caractère frauduleux » de « l’optimisation extrême » de certains moteurs Renault. Mais dans un communiqué, la direction assure que Renault respecte les règles et n’utilise pas de logiciel de fraude. Alors comment la température est-elle détectée pour réduire l’usage de l’EGR en dehors de 17 à 35°C ? Par quel mystère le piège à Nox fonctionne-t-il différemment en homologation et en conduite réelle ? D’après le rapport, la direction de Renault en sait beaucoup sur ces sujets. Mais jusqu’ici tout va bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.