Renault Bursa : la lutte continue

Des travailleurs licenciés de Renault Bursa en Turquie étaient au Technocentre la semaine dernière. Suite à une grève sur les salaires de 13 jours en mai 2015, 4500 salariés (sur 6000) de Bursa avaient quitté le syndicat unique et pro-patronal pour en créer un autre. La direction de Renault leur avait promis des élections syndicales en février 2016. Mais le jour dit, elle a fermé l’usine, annulé les élections et licencié 10 représentants du nouveau syndicat. 500 grévistes au total seront licenciés. Leur lutte continue : pour la liberté syndicale, pour de meilleurs salaires et conditions de travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.