Réduire les emplois, crise ou pas crise

avtovaz_2009

Togliatti, 6 août 2009. Manifestation des salariés d’Avtovaz contre la suppression massive d’emplois au sein de leur usine. (Photo : AFP)

La saignée continue à Togliatti. L’effectif est passé de 106000 en 2009 à 55000 en 2014 (en plein essor du marché russe) et Bo Andersson, le nouveau directeur d’AvtoVAZ, veut supprimer encore 15000 emplois !
La crise en Ukraine et la baisse du marché automobile russe mettraient-ils AvtoVAZ à genoux ? Non. L’entreprise va même toucher des aides du gouvernement russe pour son « patriotisme éco-nomique ». Les chômeurs de Togliatti apprécieront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.