Quand ça va, ça ne va toujours pas

Des ventes en hausse de 6,7 % : les résultats du groupe Renault du 3e trimestre sont bons. Ce qui n’empêche pas la direction de diffuser des messages alarmants sur 2012 et les menaces de récession en Europe à cause de la crise des dettes.
Le pire est toujours devant nous : c’est le leitmotiv de la direction pour justifier ses cures d’austérité. Il n’y a pas de raison que les salariés payent leur crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.