PSA : les débrayages font reculer la direction

En réaction au projet d’accord de compétitivité de PSA, des débrayages se sont multipliés la semaine dernière dans le groupe : Valenciennes, Aulnay, Poissy, chaines à l’arrêt à Mulhouse et Vesoul… A Sochaux, le directeur s’est fait huer devant 4000 salariés lors d’un show sur la 308.
Du coup, la direction a renoncé à baisser la majoration des heures de nuit et à supprimer une prime de rentrée. Mais elle maintient le gel des salaires jusqu’en 2016, la fin de la majoration des samedis travaillés, les mutations forcées, etc. La mobilisation pourrait s’amplifier mercredi, lors d’une journée d’action nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.