PRV : arnaques et première victoire

Le 31 juillet dernier, 91 ex-salariés de Renault Sandouville partis dans le cadre du Plan Renault Volontariat en 2008 et 2009 et qui se sont retrouvés en fin de droit avant leur retraite, ont gagné aux Prud’hommes contre Renault : 20 000 € chacun de préjudices. Renault a également été condamné à indemniser leurs périodes de carence durant lesquelles ils sont sans ressources.
A l’époque, le PRV avait concerné 1 350 salariés de Sandouville, dont 650 séniors. Un vrai plan social déguisé, en partie au frais des ASSEDIC. Renault, sans aucun scrupule, vient de faire appel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.