Protégés par Renault : l’autre rumeur

Une rumeur s’est propagée la semaine dernière : l’État français s’apprêterait à vendre à Nissan ses parts dans Renault. Une rumeur aussitôt démentie par Renault-Nissan et le gouvernement. Plus d’Etat dans Renault ? Mais sa présence protège-t-elle les salariés ? N’est-ce pas du temps de la Régie Renault que l’Etat a commencé à tailler dans les effectifs ? Et que ce soit Renault ou Nissan qui pilote l’Alliance ne protège guère non plus. Elle est surtout pilotée par la marge opérationnelle et par les actionnaires. Pour défendre leurs intérêts, les salariés devront surtout compter sur leurs luttes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.