Profits vs emploi et conditions de travail

Grâce à l’accord de compétitivité et au Crédit Impôt Compétitivité Emploi, « c’est une des premières fois dans l’histoire de Renault en France que le coût de la main d’œuvre baisse d’une année à une autre », se félicite dans la presse Jean Agulhon, le DRH France de Renault. Les salariés s’en sont rendu compte : augmentation du temps de travail dans les usines, intensification du travail, salaires et embauches bloqués… Les gagnants, ce sont les actionnaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.