PEI persiste et signe

Après le licenciement de deux salariés du nettoyage de Lardy il y a un mois, la direction de PEI vient d’en licencier deux autres, sous des motifs tout aussi inventés. Le seul tort de ces 4 salariés : avoir participé à une grève. Quant à Renault, complice des agissements de  PEI, tout est bon pour tirer les coûts vers le bas et empêcher les salariés de se rebiffer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.