Pays-Bas, mais bonus élevés

La création d’une filiale aux Pays-Bas pour distribuer des super-bonus aux dirigeants de l’Alliance serait un « roman », selon Ghosn. Il a pourtant reconnu qu’un consultant avait fait une étude sur ces bonus pour le compte de Renault, et qu’aucune décision n’avait encore été prise. Ghosn a même trouvé normal de contacter le patron de Reuters, l’agence de presse qui a dévoilé l’affaire, pour lui remonter les bretelles. Il veut surement des médias aux ordres. Ghosn voulant gagner encore plus, mais qui pourrait croire ça ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.