Pas de modération salariale pour Ghosn

Le conseil d’administration a décidé d’augmenter la part variable de Carlos Ghosn. Celle-ci passe de 112,6 % de sa part fixe (qui est de 1,23 millions d’euros) à 147,5 %, soit 1,8 millions d’euros. Et comme si cela ne suffisait pas, 100 000 actions de performance, valant au total 4,1 millions, vont lui être attribuées pour sa « performance » réalisée en 2014. Soit au total pour 2014 : 7,1 millions d’euros !
Auxquels s’ajoutent les dividendes de ses 255 200 actions Renault, et 48 000 € de jetons de présence au conseil d’administration. Le voilà presqu’autant payé qu’à Nissan : une terrible injustice réparée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.