Pas de crise pour les actionnaires

Le conseil d’administration a décidé d’augmenter de 48 % les dividendes : 508 millions d’euros contre 343 l’an dernier. Près d’un tiers des bénéfices (1,7 milliards) va donc passer dans les poches des actionnaires, alors que Renault gèle les salaires. Pour que les uns s’enrichissent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.