Et de trois !

  Emprisonné au Japon depuis le 19 décembre, Carlos Ghosn était déjà inculpé pour avoir minoré de moitié ses revenus chez Nissan entre 2010 et 2015. Il est désormais visé par deux nouvelles inculpations : l’une pour des faits similaires…

Du beau, du bon, du bonus

Selon le journal Les Echos, Carlos Ghosn aurait également touché plus de 7 millions d’euros via Nissan-Mitsubishi BV, une structure, fondée en 2017 aux Pays-Bas, qui permettait de verser des bonus aux dirigeants de Nissan et de Mitsubishi ayant réalisé…