Zéro pointé

Il n’y a pas d’outil miraculeux pour lutter contre les heures supplémentaires. Encore moins si la direction n’a que les mots de productivité et de free cash flow à la bouche. Au mieux le pointage ne changera rien à la situation actuelle où la récupération ou le paiement des heures…

Décompte non rémunéré

Avec le pointage aux tourniquets, la direction prévoit un compteur qui enregistrera les écarts par rapport aux horaires de référence. En cas de solde négatif, la direction voudrait débiter des jours de congés ou carrément du salaire. Par contre, un simple « entretien avec le responsable hiérarchique » est prévu…

Pas d’illusion à se faire

Selon le projet d’accord sur le pointage, ce sera toujours la même hypocrisie sur les heures supplémentaires qu’avec la DIDET : tant qu’elles n’ont pas été « préalablement demandées et validées par la hiérarchie », elles ne sont pas prises en compte. Les heures créditées en positif dans le compteur…

Toujours pas dans le cadre

Suite à la vague de suicides, des syndicats du TCR avaient interpellé l’inspection du travail sur les dépassements d’horaires. L’inspection a alors demandé que la direction « décompte par tout moyen » le temps de travail des salariés, et notamment des cadres. En réponse à cette injonction, la direction veut mettre en…

Rien à déclarer

Dans son projet de pointage, la direction ne parle pas de la gestion des heures supplémentaires (HS). Car le pointage n’est pas fait pour ça, mais pour permettre à Renault de se couvrir par rapport à la loi. Les salariés qui voulaient déclarer leurs véritables horaires avec la DIDET en…