On ne prête qu’aux riches

L’enquête judiciaire visant Renault inquiète la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Celle-ci a saisi la justice pour savoir si ses financements accordés à Renault, notamment pour la réduction des émissions de CO2, sont « impliqués dans les recherches judiciaires en cours ». On apprend ainsi que la BEI a prêté 800 millions d’€ à Renault, qui ne manque pourtant pas de trésorerie. L’Europe, comme l’Etat français, sont des vaches à lait pour les patrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.