Nouvelles menaces sur Sandouville

Un millier d’emplois sur 2 400 seraient menacés à Sandouville, d’après un document interne Renault divulgué par la CGT. L’effet du remplacement des Laguna et Espace par le Trafic. 400 salariés sont déjà déplacés sur d’autres sites, du chômage partiel est encore annoncé… La direction assure qu’elle maintiendra les effectifs si la production atteint 100 000 véhicules par an, un volume que n’atteint pas aujourd’hui le Trafic. Bref : des promesses qui valent celles de l’usine de batteries de Flins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.