Pour nos droits : on ne lâche rien

Les Prud’hommes ont rejeté la plainte du prestataire viré du Technocentre par Renault en mars dernier pour avoir envoyé un mail aux syndicats. Sa société l’avait ensuite licencié pour une vidéo postée sur internet qui dénonçait Renault et sa conception de la liberté d’expression. Le tribunal lui reproche d’avoir utilisé l’intranet Renault pour obtenir les mails des syndicats. Ça mérite une nouvelle vidéo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.