Nissan se prend une Trump

Samedi 4 mars, 5000 salariés de l’usine Nissan de Canton (Mississippi) ont manifesté pour dénoncer la politique de la direction. Comme Renault en Turquie, Nissan interdit aux travailleurs de Canton de se syndiquer librement et met la pression sur les salariés et leurs familles pour les faire taire. Dans cette usine où ils sont majoritairement noirs, les ouvriers revendiquent aussi l’annulation des contrats publicitaires passés entre Nissan et le média  d’extrême-droite Breitbart qui véhicule la propagande raciste et anti-pauvre de Trump. Les salariés de Canton ont montré la voie à suivre pour inverser la tendance face aux patrons voyous et au racisme ambiant : la lutte collective.

Plus d’images et d’infos : https://uaw.org/live-stream-blog-march-mississippi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.