(Low) cost toujours

Aujurd’hui 40 % des effectifs de R&D travaillent dans les RTx. Renault veut les passer à 50 %. Ainsi le développement du projet A-Entry partira en Inde à RNTBCI (Renault Nissan Technology and Business Center in India) en 2012 avec seulement 7 expatriés.
Renault a démenti le prix du futur véhicule annoncé par la presse, mais la main-d’œuvre sera bien ultra-low-cost. L’ennemi, c’est la lowcostisation des salaires et des conditions de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.