Licencier plus pour embaucher moins

Avec La loi Travail, tout salarié refusant l’application d’un accord d’entreprise abaissant ses droits pourrait être licencié pour faute. Les conditions de licenciement économique seraient aussi assouplies, notamment en cas de baisse de commandes ou de chiffre d’affaire pendant trois trimestres consécutifs.
Ces mesures sont censées permettre d’embaucher ! Comme si celles qui existent déjà (Plan de Sauvegarde de l’Emploi, départs volontaires, GPEC, etc.) avaient fait reculer le chômage. Rien que dans l’automobile, le bilan des accords de compétitivité et autres PSE se chiffre en dizaines de milliers d’emplois supprimés et en salaires bloqués. Et si pour réduire le chômage, on essayait l’interdiction des licenciements et le partage du travail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.