Les sales coups d’Altran

Des prestataires d’Altran ont découvert sur leur fiche de paye de janvier qu’ils passaient de 38h30’ à 35h par semaine, perdant ainsi 10 jours de RTT. Altran veut éviter de leur payer des heures supplémentaires, comme elle vient d’être condamnée à le faire pour 25 ingénieurs en forfait horaire 38h30’, et à qui elle a dû verser 30 000 € d’indemnités chacun. Plutôt que de payer les heures sup à tous les autres, Altran a modifié unilatéralement leur contrat. C’est illégal. De quoi mettre en colère les milliers de concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.