Les mai… saventures

Vive le mois de mai : ses jours fériés, ses ponts du vendredi… Mais pour les salariés en temps partiel qui ne travaillent pas le vendredi, c’est 3 jours de congé de perdus. Leur capital temps collectif n’est  pas débité ces jours-là, certes. Mais comme ces jours de RTT restent bloqués dans ce compteur, ils ne sont pas prêts d’en revoir la couleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.